Sur la base des chiffres du Measurement Lab ou M-Lab – un consortium regroupant différents acteurs du web et universitaires – Google vient de publier un outil permettant de visualiser les performances des FAI à travers le monde sur différents points. En France, les résultats vont surtout faire du tort à Free puisqu’il arrive dernier sur beaucoup de mesures.

Ainsi, la bande passante descendante moyenne de Free est estimée à 1,65 Mbps en janvier 2013 sur environ 35000 clients alors que ses principaux concurrents oscillent entre 4,4 et 6,65 Mbps. Numéricable arrive largement en tête avec 15,37 Mbps mais sur environ 5 200 . On ajoute que Numéricable en tant que câblo-opérateur possède un avantage « naturel ».

fai

Free est encore à la peine sur la congestion du réseau : durant les tests du M-Lab, le réseau était dans près de 95% des cas surchargé, là où SFR et Numéricable le sont entre 15 et 20 % du temps. Dernier point noir pour Free, il semblerait que 0,75% de « paquets » sont perdus pendant les téléchargements, des données qu’il faudra retélécharger.

En revanche, côté upload Free est un bien meilleur élève puisqu’il arrive deuxième à 0,68 Mbps là où SFR et Bouygues tournent autour de 0,57 Mbps.