Sur Facebook, il y a plus de 240 milliards de photos qui circulent. Logiquement, seules les plus récentes sont consultés. Les autres étant stockées dans un coin et rarement visitées. Mais le réseau n’efface pas les vieilles photos, qui occupent une grande place sur les serveurs. Pour pallier à ce problème, Facebook a trouvé une solution.

05585275-photo-logo-facebook

Le réseau social va utiliser du cold storage pour stocker les photos peu consultées. En pratique, cela se déroule dans son datacenter de Prineville, dans l’Oregon. Les contenus peu utilisés seront stockés dans des serveurs en veille. Si une requête est faite, seulement quelques machines « réveilleront » les serveurs pour permettre à l’utilisateur d’y accéder. En pratique, cela veut dire que cela prendra quelques secondes de plus pour afficher une photo ancienne.

Un système plutôt malin qui permettra à Facebook d’alléger ses serveurs actifs, le tout en ne pénalisant pas trop les utilisateurs. De même, les serveurs cold storage consomment moins d’énergie, prennent moins de place et peuvent stocker plus de données.