La start-up Metaio, spécialisée dans la réalité augmentée, avait fait parler d’elle en 2010, lorsque celle-ci avait dévoilé un partenariat avec Lego. Le concept était simple mais astucieux : une vitre au travers de laquelle apparaissait le contenu d’une boîte rien qu’en en flashant le code QR.

Metaio-AR-Engine

Depuis, l’entreprise n’a pas chômé, et a dévoilé un processeur dédié à cette technologie, le Metaio AREngine. Cette puce entièrement dévolue à la réalité augmentée va permettre aux terminaux qui l’embarquent de se montrer bien plus réactifs lorsqu’ils parcourent leur environnement. Actuellement, ce ne sont pas les applications AR qui manquent, aussi bien sous iOS qu’Android, mais les performances sont assez poussives, ce qui dégrade fortement l’expérience utilisateur.

Avec ce processeur, l’affichage virtuel sera bien plus réactif et dynamique. On pourra s’en apercevoir rapidement : Metaio a signé un partenariat avec ST-Ericsson, dont le ou les premiers smartphones équipés de la puce sortiront d’ici la fin de l’année, voire début 2014. Enthousiaste, la jeune pousse assure que l’AREngine fera pour la réalité augmentée ce que les GPU ont accompli il y a des années pour l’industrie du jeu vidéo. Reste maintenant à en imaginer les applications. Et pourquoi pas dans les lunettes Google Glass ?