Nous vous parlions il y a quelques jours de la première arme presque totalement imprimée en 3D, et de la mise en ligne des plans pour la fabriquer. Ces derniers ont été téléchargés plus de 100 000 fois en une semaine, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes.

Cody Wilson, à qui l’on doit l’invention, a en effet reçu une lettre du gouvernement américain indiquant que la mise en ligne des plans du ‘Liberator » est une violation de l’ITAR, un texte visant à réguler le commerce des armes dans le monde. Il définit quels sont les produits illégaux dans divers pays et il incombe donc au distributeur de veiller à ne pas violer les législations locales.

En mettant ses plans sur la toile, Cody Wilson viole le texte puisque les plans sont accessibles depuis n’importe quel pays. En invoquant l’ITAR, l’État américain a ainsi trouvé un moyen d’éviter que les armes imprimées en 3D ne soient diffusées n’importe comment.

Les plans ont donc été retirés du site DefCad sur lequel ils étaient diffusés, mais Wilson n’a pas manqué de préciser qu’ils sont toujours disponibles en Torrent…

 Blue-Plastic-Gun