En janvier 2011, Samsung avait acheté l’entreprise une société hollandaise Liquavista, spécialisée dans les écrans pour liseuses. Cette entreprise a développé un procédé innovant («electrowetting») d’affichage à base d’huiles dont les formes se modifient dès lors qu’un courant les traverse. Malheureusement pour le nouveau propriétaire et son acquisition, ce rachat n’a pas donné les fruits attendus. C’est pour cela que depuis quelques mois, Samsung cherche à revendre Liquavista.

Finalement, c’est Amazon, bien implanté sur le marché des liseuses avec son Kindle, qui vient de s’offrir Liquavista pour environ 100 millions de dollars. Au contraire du constructeur coréen, Amazon pourrait rapidement utiliser la technologie electrowetting sur ses futures liseuses. Affaire à suivre.

liquavista