Avis aux futurs bacheliers, arrêtez de lire (non, restez !) le JDG et partez réviser, vous ne pourrez pas tricher. Enfin, pas avec un smartphone en tout cas. Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale a annoncé que des détecteurs de téléphone portable seront mis en place dans « chaque académie ».

Chaque académie ne veut pas dire chaque centre d’examen, mais le gouvernement compte jouer la carte de la dissuasion. On peut lire  sur le site du ministère :

À partir de la session 2013, toutes les académies sont équipées de détecteurs de téléphones portables dont le nombre et l’emplacement sont confidentiels. Les recteurs sont chargés de répartir les appareils de façon aléatoire dans l’académie et veillent à les faire circuler entre les centres d’examen tout au long des épreuves.

Les plus téméraires qui se feraient repérer encourent de lourdes sanctions : nullité de l’épreuve, blâme et interdiction de repasser l’examen pendant 5 ans, entre autres. Ces dernières sont valables pour toute tentative de tricherie qui ne concernerait pas forcément les smartphones.

Pensez à éteindre votre téléphone en arrivant et n’oublions pas qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

bac-2013