Imprimer en 3D, c’est la nouvelle révolution du moment. Mais cette nouvelle tendance peut potentiellement être dangereuse. C’est en tout cas ce que démontre une étude de l’université de l’Illinois, aux États-Unis.

993915_10201447919740483_59254984_n

Après avoir testé 5 imprimantes 3D utilisant la technique du dépôt de plastique (sans préciser lesquelles), les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante : les imprimantes peuvent avoir des effets néfastes sur la santé. Mais rassurez-vous si vous utilisez ce genre d’appareil, il faut relativiser.

Ici, ce sont les microparticules de plastique qui sont visées. Inhalées à forte dose, elles peuvent être aussi dangereuses que la cigarette et sur le long terme, provoquer des cancers. Mais ce danger ne serait présent que dans les pièces peu ou pas ventilées. Si vous voulez vous rassurer, il suffit donc d’ouvrir une fenêtre et le tour est joué.

Mais bon, pour l’instant, imprimer en 3D n’a jamais tué personne.