Selon Anandtech qui a pu mettre la main sur les trois versions du Galaxy S4 et il semblerait que le modèle Exynos 5 Octa (sans 4G) affiche des performances un peu gonflées par rapport à réalité. Sur ce modèle, la partie graphique ne tournerait au maximum de son potentiel que sur certains outils de benchmark.

Dans le détail, la PowerVR SGX 544MP3 qui s’occupe des calculs graphiques ne serait cadencée à 532 MHz que durant certains benchs bien spécifiés, et seulement à 480 MHz le reste du temps. Les trois benchmarks concernés sont Antutu, Quadrant et GLBenchmark 2.5.1. Devant ces chiffres étranges, Anandtech a creusé un peu plus dans le code.

Surprise! On y trouve une clé au nom évocateur : « BenchmarkBooster ». Elle contient une chaîne de caractères mentionnant Quadrant et Antutu comme on peut le voir dans l’image ci-dessous. Au final cela offrirait des performances affichées 10% supérieures à celle dont on bénéficie en pratique. Par cette petite pirouette Samsung s’assurait donc une belle vitrine pour son Exynos 5.

Màj : Samsung a démenti toute démarche active visant gonfler les résultats. « [nous] n’utilisons pas d’outils spécifiques destinés à obtenir des scores plus élevés dans les benchmark. […] Dans des conditions normales, le Galaxy S4 fonctionne à 533 MHz, au mieux de ses performances. » 

Le sud coréen précise en revanche que certaines applications « plein écran » (c’est à dire les applications où la barre des menus est masquée) comme l’appareil photo, ou les benchmark sont classées comme nécessitant les plus hautes performances possibles, mais ce ne serait pas le cas pour tous les jeux.
anantech