Le verdict est tombé. Bradley Manning, qui est accusé, entre autres, d’avoir transmis des documents confidentiels à Wikileaks, vient d’être condamné à 35 ans de prison par un tribunal militaire du Maryland.

manning_610x430-600x422

35 ans de prison pour Manning, c’est beaucoup. Mais tout de même moins que les 60 ans requis par le procureur militaire du tribunal. Le soldat de 25 ans a également été exclu de l’armée pour déshonneur, vol, fraude et diffusion de plus de 700 000 documents confidentiels.

C’est donc la fin d’un procès qui a duré plus de deux mois. La condamnation de Manning n’est pas seulement une punition pour le jeune soldat, mais aussi un message fort lancé aux autres personnes souhaitant marcher sur ses pas. De plus, les États-Unis veulent montrer que trahir le secret défense est une infraction grave à l’heure où Edward Snowden est toujours en liberté.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction