Les tablettes 7 pouces sont très prisées par les constructeurs ces derniers temps. Cette année, Asus a sorti son Fonepad, tablette 7 pouces qui a la particularité de faire aussi téléphone. HP, lui, a choisi de jouer la carte « budget » avec la Slate 7, une tablette moins séduisante sur le papier, mais qui a aussi ses qualités. Mais malheureusement pour elle, la Slate 7 ne tient pas la route face à la Fonepad d’Asus dans le même segment de prix.

DSC02913

Design

Au niveau du design, les deux tablettes sont assez similaires. Les deux constructeurs ont opté pour une coque en plastique, mais HP a fait le choix d’intégrer une bordure en aluminium. Même si les deux tablettes ont un look quelque peu tristounet, la Slate 7 de HP est tout de même plus agréable à l’œil et en main avec sa forme plus carrée. De même, le choix de HP de placer les boutons de volume sur la tranche droite et son bouton sur la tranche supérieure la rend plus pratique. Asus, lui, a choisi de placer les boutons sur la tranche gauche.

DSC02918

Notons que la tablette Asus FonePad est moins agréable à l’oeil pour une raison bien particulière : son capot gris foncé sur la face arrière. Ce capot est en effet là pour vous permettre de mettre votre carte SIM ou votre carte SD dans la tablette. On aurait aimé que le constructeur inclue plus discrètement ces emplacements. HP, lui, a eu le mérite de le faire et nous livre une tablette plus réussie niveau design. Mais bon, le design, c’est une chose, la puissance et l’utilisation en sont une autre.

DSC02927

Caractéristiques

Côté caractéristiques, la Fonepad d’Asus surpasse la Slate 7 de HP. La Fonepad dispose en effet d’un écran IPS 7 pouces d’une définition de 1280 X 800 avec un ppi de 216. Côté processeur, nous trouvons un mono-core Intel Atom Z2420 cadencé à 1,2 Ghz avec une puce graphique PowerVR SGX540 et 1 Go de RAM. Vous pourrez également profiter de 16 Go d’espace de stockage extensible via micro SD ainsi que d’un APN frontal de 1,3 mégapixel. Le tout tourne sous Android 4.1 et donne la possibilité à l’utilisateur de placer une carte SIM, afin de passer et de recevoir des appels. La FonePad d’Asus se veut légère (315 grammes) et adopte des dimensions de 19,7 x 12 x 1,1 mm.

DSC02930

La Slate 7 de HP est moins séduisante que sa rivale. Elle dispose d’un écran LCD 7 pouces d’une définition de 1024 X 600 pixels (170 ppi). Une définition faible qui fait pâle figure et qui choque en 2013. Côté processeur, la Slate 7 dispose d’un dual-core Rockchip RK3066 cadencée à 1,6 Ghz accompagné d’une puce graphique ARM Mali 400 MP et de 1 Go de RAM. La mémoire est elle de 6 Go extensibles via Micro SD et la Slate 7 dispose d’un APN à l’arrière (contrairement à la FonePad) de 3 mégapixels. La caméra frontale est de 0,3 pixel. Le tout tourne sous Android 4.1, pèse 368 grammes et adopte des dimensions de 19,7 x 11,6 x 1,16 mm.

Des capacités honnêtes pour une Slate 7 qui sont desservies par son écran médiocre. Mais la tablette pourra-t-elle se rattraper en utilisation de tous les jours ?

DSC02972

Utilisation

C’est l’Asus Fonepad qui s’en sort mieux dans cette partie utilisation. La Slate 7 de HP dispose en effet de nombreuses lacunes qui pourraient rebuter nombre d’utilisateurs. L’écran, tout d’abord. Sa définition de 1024 X 600 pixels pique les yeux en 2013 et ne rivalise pas avec la concurrence. De même, de nombreux ralentissements, même dans les menus, ont été constatés pendant notre prise en main. En ce qui concerne le multimédia, le résultat n’est pas meilleur. Difficile de lancer une vidéo sans que celle-ci ne subisse pas quelques freeze, voire même des plantages et le résultat est le même pour les jeux. Inutile de penser faire une partie de Real Racing 3 ou de jouer à Horn sur votre Slate 7, la tablette n’étant pas réellement prévue pour le jeu.

DSC02932

La Fonepad est plus agréable, même si des lacunes ont été constatées. Peu de ralentissements sur la tablette d’Asus, même si celle-ci à du mal lorsque le nombre d’applications active est élevée. Cependant, côté multimédia, la tablette s’en sort avec les honneurs, aucun souci n’ayant été aperçu. Par exemple, la machine n’a aucune difficulté à décoder une vidéo en 1080p, contrairement à sa concurrente. Pour les jeux, c’est la même chose. Même si l’on sent que la machine a du mal par moment dans les gros jeux, cela reste jouable, le processeur Intel Atom Z2420 remplissant son contrat. Certes, la machine n’est pas un foudre de guerre, mais elle est suffisamment fiable pour une utilisation intensive. Parlons de la feature qui caractérise la Fonepad : la possibilité de l’utiliser comme téléphone. Une fonctionnalité dont vous vous passerez facilement, à moins que vous utilisiez des écouteurs avec micro intégré. C’est bien simple, la taille 7 pouces n’est pas faite pour téléphoner, de plus, vous aurez l’air un peu bête. Une fonctionnalité que vous oublierez très vite.

DSC02981

Batterie

Au niveau de la batterie, la Fonepad fait des merveilles. Comptez 10 heures d’autonomie en utilisation normale et environ 7 lors d’une utilisation intensive. Cette performance est due à la faible consommation d’énergie de l’écran ainsi qu’à son processeur Intel Atom Z2420, peu gourmand en énergie. La Slate 7 est un peu en dessous, même si le résultat n’est pas catastrophique. La machine de HP peut tenir entre 6 et 8 heures en fonction de l’utilisation. Une performance dans la moyenne des tablettes actuelles.

Benchmarks

Jetons maintenant un œil aux benchmarks pour saisir la différence entre les deux machines.

Asus Fonepad :

Antutu

Screenshots_20130729_033118

Screenshots_20130729_033135

Quadrant

Screenshots_20130729_034642

Epic Citadel

Screenshots_20130729_035432

3D Mark

Screenshots_20130729_032726

HP Slate 7 :

Antutu

Screenshot_2013-07-29-10-25-57

Quadrant

Screenshot_2013-07-29-10-32-05

Epic Citadel

Screenshot_2013-07-29-10-20-38

3DMark

Screenshot_2013-07-29-10-16-59

Étrangement, la Slate 7 s’en sort mieux au niveau des benchmarks. Mais cette performance ne se voit malheureusement pas dans l’utilisation, dommage. Notons tout de même que les processeurs de Intel sont encore malréférencés dans les benchmarks actuels.

Verdict

Sans surprise, c’est la Fonepad d’Asus qui s’en sort le mieux. Cousine de la Nexus 7 mais avec un processeur Intel, la machine d’Asus n’est pas un foudre de guerre, elle rempli cependant sa mission sans pour autant exceller dans un domaine. La Slate 7, elle, est moins convaincante, sans pour autant être catastrophique. Mais nous n’avons pas parlé du plus gros point fort de la Slate : son prix. Vendue à partir de 149 €, elle sacrifie la puissance pour nous offrir une machine très abordable. La Fonepad est elle un peu plus chère (autour des 200€), mais offre plus de possibilités. Si aucune des deux machines ne vous séduit, vous pourrez toujours vous rabattre sur la nouvelle Nexus 7 pour quelques euros de plus.

DSC02931