Ce matin, nous vous parlions du dernier piratage en date de la Syrian Electronic Army, groupe de hackers pro-Assad. Mais le collectif fait maintenant face à un nouvel ennemi, qui se déclare être de la mouvance Anonymous.

Syrie

Ce groupe clamant faire partie des Anonymous a en effet annoncé avoir mis des bâtons dans les roues de la Syrian Electronic Army. Comment ? En attaquant ses serveurs et ses bases de données. Les Anonymous ont revendiqué l’attaque, précisant par ailleurs qu’ils ne diffuseront rien de la base de données pour ne pas mettre en danger la vie des hackers de l’armée électronique syrienne.

Les membres de Syrian Electronic Army, justement, ne seraient pas du tout Syriens, selon le groupe se disant d’Anonymous. Il semblerait en effet que le groupe de hackers se réclament proche d’Assad soit composé de cinq membres venant du Koweït, d’Arabie Saoudite et d’Indonésie.

L’armée électronique syrienne, elle, indique que tout cela n’est que mensonge et faisant partie de la propagande américaine. La guerre virtuelle semble déclarée entre les deux groupes.