Parisiennes, parisiens (dans un premier temps), vous rêvez d’avoir votre propre petit potager chez vous, mais vous n’avez ni le temps, ni l’envie et surtout la place suffisante, ni même la main verte ou tout ça à la fois ? (rayer la mention inutile) Monpotager.com est fait pour vous ! 

monpotager_panier

En ligne depuis le 26 septembre, vous pouvez dès à présent réserver votre parcelle à Thierry Desforges, l’artisan à l’oeuvre derrière tout ça, via son site ludique et coloré . L’idée a germé dans la tête de ce fils d’agriculteur et agriculteur lui-même, de façon assez naturelle : pour « répondre à une attente forte des populations urbaines tout en y apportant une touche d’originalité et de sympathie ». Un peu « geek », il a alors décidé d’utiliser ses parcelles de terre pour proposer aux citadins d’avoir leur propre potager sans bouger de chez eux.

Le concept est simple : vous allez sur le site, vous choisissez la taille de votre potager en fonction de vos besoins (solo, duo, trio, familiale) et les fruits et légumes à y planter. Vous pouvez ensuite suivre en ligne la pousse de vos petits par le biais de notifications et photos (mes carottes à trois semaines, les premiers cheveux de mes radis, etc.). Une fois à maturité, vous êtes directement livré chez vous ou sur votre lieu de travail. Elle est pas belle la vie ?

monpotager_pousse

Le premier panier est disponible pour 15€ par mois. Vous pouvez retrouver plein d’informations et conseils sur le site, notamment la saison des fruits et légumes (oui, ça parait futile mais à force d’avoir l’ensemble des fruits et légumes disponibles tout au long de l’année, on ne sait même plus à quelle saison ils sont censés appartenir, ni quel pays les produit). Cette démarche s’avère être une bonne alternative pour ceux qui tiennent à la traçabilité de leurs aliments et ont « l’envie de développer une relation responsable avec son environnement et de favoriser les circuits courts de distribution ».

Si je n’ai pas été assez claire

potager_palmier_asterix

Plus besoin de « droïde »

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction