Steve Ballmer s’exprime sur son départ

Business

Par Pierre le

Steve Ballmer est encore aujourd’hui le big boss de Microsoft. Mais cela ne va pas durer très longtemps, puisque la firme travaille activement pour trouver son remplaçant. L’été dernier, Steve Ballmer avait en effet indiqué qu’il allait quitter la firme. On ne savait pas grand-chose sur les conditions de son départ. A-t-il une réelle volonté de prendre du bon temps ou a-t-il été poussé à la retraite par les actionnaires ? Aujourd’hui, Ballmer s’exprime sur son départ dans un entretien accordé au Wall Street Journal.

Steve+Ballmer+Presents+Windows+7+WaePg4Hxukml

Il revient donc sur les conditions de son départ et admet que oui, les investisseurs commençaient à être agacé par ses décisions. De même, il avoue lui-même avoir eu quelques ratés pendant ses 13 années à la tête de Microsoft :

Peut-être que je suis l’emblème d’une ancienne époque et que c’est le moment de faire autre chose. J’ai pourtant adoré tout ce que j’ai fait chez Microsoft. Le meilleur moyen pour Microsoft d’entrer dans une nouvelle ère est de choisir un nouveau patron qui va accélérer et changer les choses.

John Thompson, l’un des actionnaires de Microsoft, s’est également exprimé sur le cas Ballmer. Il indique au WSJ, que non, personne n’a poussé Steve Ballmer vers la sortie. Mais le conseil a tout de même poussé l’homme à faire preuve de plus de dynamisme, à prendre des décisions plus radicales.

Pour Ballmer, son départ de Microsoft était de toute manière nécessaire. Il s’en est rendu compte en mai dernier et a commencé à faire courir le bruit en interne. En septembre, le communiqué officiel tombe : Steve Ballmer est sur le départ.

Pour rappel, plusieurs candidats sont considérés par Microsoft pour remplacer Ballmer. Parmi eux se détache un grand favori : Alan Mulally, le PDG de Ford. Stephen Elop, ancien PDG de Nokia, est en position d’outsider et pourrait créer la surprise.

Source: Source