La direction d’Orange « vigilante » après une nouvelle vague de suicides

Business

Par Pierre le

L’Observatoire du stress et des mobilités forcées tire la sonnette d’alarme aujourd’hui après une nouvelle vague de suicides chez Orange. Cet organisme créé par les syndicats ex France Télécom indique en effet que depuis le début de l’année 2014, dix employés ont mis fin à leurs jours.

logo-orange

Une vague de suicides qui rappelle l’épisode critique de 2007-2009, période pendant laquelle 35 employés s’étaient suicidés. En trois mois, presque autant d’employés se sont suicidés, « qu’au cours de toute l’année 2013 », précise l’organisme. Des suicides qui, dans la majorité des cas, sont liés au travail chez Orange.

Contacté par l’AFP, Orange indique avoir pris conscience de ces cas et dit faire preuve de vigilance. La firme indique également que ces suicides ont chacun un contexte différent et qu’elle allait travailler sur les dispositifs de prévention pour éviter de nouveaux cas.

La vague de suicides à la fin des années 2000 avait fragilisé l’image de France Télécom. Pour tenter de remédier à ce problème, la société avait créé le « contrat social », plan visant à recruter de nouveaux employés pour gérer la pression exercée sur certains postes. Néanmoins, selon le Figaro, Orange prévoit 30 000 départs d’ici 2020, départs naturels (retraite) qui ne seront pas remplacés en totalité et qui pèsent sur certains responsables, leur charge de travail allant être plus importante.

Jean-François Colin, représentant de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées va rencontrer vendredi les représentants du personnel au comité national d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Une rencontre qui pourrait déboucher sur des solutions pour stopper cette vague de suicide qui frappe actuellement Orange.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, s’est dite préoccupée par la situation et a appelé Orange a prendre les mesures nécessaires pour remédier à cela.

Source: Source