Numericable-SFR : un choix « logique » selon Patrick Drahi

Business

Par Jerome le

« L’avenir commence aujourd’hui ». Tel était le slogan choisi par Patrick Drahi, pas peu fier d’être sorti vainqueur de la bataille qui l’opposait à Martin Bouygues pour le rachat de SFR.

Pour fêter ça, l’homme donnait une conférence de presse ce lundi 7 avril à laquelle nous assistions, deux jours seulement après l’annonce de la signature du contrat. Opération séduction pour le fondateur d’Altice, qui veut créer « le champion français du très haut débit et de la convergence fixe-mobile ».

sfr-vivendi-numericable

« C’est la logique qui l’a emporté », a-t-il martelé, ajoutant que la convergence allait dans le sens de l’histoire. Un chemin emprunté par plusieurs de nos voisins européens, notamment en Allemagne où une opération similaire a déjà eu lieu avec Vodafone. Notons également que l’accord ne remettra pas en cause les accords de mutualisation signés entre Bouygues Telecom et SFR.

Les yeux rivés sur l’avenir, Patrick Drahi et Eric Denoyer (le PDG de Numericable) ont une nouvelle fois garanti le maintien de tous les emplois dans les deux entreprises ; les représentants du personnel de Numericable seront d’ailleurs consultés dès demain. Ils se sont également s’engagés à investir pour accélérer le déploiement du très haut-débit en France..

Côté chiffres, on savait déjà que le montant en cash s’élevait à 13,5 milliards d’euros (+ 750 millions en fonction des performances de l’entité créée), financés par une augmentation de capital (4,7 milliards) et en dette (8,8 milliards). Vivendi conservera 20% des parts du nouvel ensemble et ne pourra pas les revendre avant un an. On apprend également que la nouvelle entreprise restera domiciliée en France et cotée à la Bourse de Paris.

Si tout se passe bien, la transaction sera réalisée durant le quatrième trimestre. C’est à cette date que les premières offres jointes devraient voir le jour, sans hausse des prix sur le mobile, mais pas forcément sur le fixe. La firme pourrait profiter du lancement de nouvelles offres, pour faire augmenter son ARPU. S’il est compliqué de monter les prix du mobile, proposer une meilleure offre pour un tarif un peu plus élevé sur le fixe est un peu plus facile dans le sens ou la souscription se fait pour l’ensemble du foyer et non par personne a-t-il expliqué.

En attendant, Numericable s’est dit très confiant sur l’accord des autorités de la concurrence et ne craint rien de la part de ses rivaux. Pas de rebondissement à prévoir donc, espérons-le pour Numericable. N’oublions pas toutefois qu’Arnaud Montebourg a déjà mis en garde le groupe, assurant qu’il allait « redoubler de vigilance » sur le respect des engagements. Les deux hommes se rencontreront demain pour en discuter.