Google a présenté hier son plan de match concernant Ara, son smartphone modulaire dont une première version beta sera proposée à 50$ en janvier prochain. Mais le moteur de recherche n’était pas seul à présenter des conférences sur sa vision de la modularité mobile.

6932602-projekt-ara

Toshiba était également présent et en tant que partenaire d’Ara, le constructeur a pu partager quelques unes de ses idées durant une conférence. Shardul Kazi, vice-président de l’entreprise, veut mettre à profit la technologie modulaire d’Ara pour aller au-delà du design du smartphone. Les différents modules (batteries, capteurs photo, stockage, etc.) pourraient bien servir aussi pour les montres connectées.

Le concept est le suivant : l’utilisateur pourrait retirer un module du smartphone pour le connecter à un bracelet, une montre, ou n’importe quel type de périphérique portable intégrant la technologie de breceau d’Ara. Après tout, l’endosquelette peut très bien prendre une forme tout à fait différente de celle d’un smartphone.

Kazi a ainsi évoqué un module traqueur d’activité physique qui pourrait servir indifféremment dans le smartphone Ara et être porté dans un bracelet. Et pourquoi pas une tablette, un téléviseur, et ailleurs encore ? Ara a le potentiel de devenir une véritable plateforme modulaire.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction