Les exemples ne manquent pas quand il s’agit d’illustrer les failles et conséquences qu’une mauvaise appréhension des réseaux sociaux peut avoir sur notre vie privée et professionnelle. Sur Facebook notamment, où une photo l’œil torve ou les pieds dans l’eau alors que vous étiez censé être convalescent peuvent vous couter votre job, les vieux tweets postés des années auparavant qui ressortent ou du moins sont conservés et « archivés » ou simplement toute photo ou déclaration que l’on jugeait sur le moment anecdotique.

e-reputation-twitter-Mairie-Paris

Votre mémoire est défaillante ou sélective, les Internets le sont beaucoup moins. Il est donc nécessaire d’avoir conscience de la portée de nos actions sur les réseaux sociaux qui concourent à constituer notre e-reputation. Plus grossièrement : tapez votre nom sur Google et analysez ce qu’il en ressort. Si rien ne vous surprend, choque, étonne, etc., tant mieux, vous maitrisez un minimum ce que vous faites de votre image virtuelle ou du moins, vous l’assumez. Dans le cas contraire, sans s’alarmer outre mesure, il semble important de vérifier ce que vous êtes prêt à valider et ce qui vous gêne un peu plus afin de rectifier le tir.

On laisse tellement d’informations sur internet (billet, réseaux sociaux, photos, forum, blogs, commentaires d’articles, compte de site internet qu’on n’utilise plus depuis des années, etc.) qu’il arrive qu’on en oublie en cours de route.

Savoir si vous maitrisez votre e-réputation et donc votre image en ligne est l’objectif de ce test lancé jeudi par La Ville de Paris. Cette dernière poursuit ainsi sa campagne plus vaste de prévention sur les réseaux sociaux, « Soyez net sur le net ». Initiative qui avait déjà eu lieu un an auparavant pour Facebook.
Cette fois-ci, il s’agit de Twitter et cela s’adresse en particulier aux 61% des jeunes internautes franciliens (- de 35 ans) qui composeraient la twittosphère – sur 1,1 millions d’utilisateurs. Néanmoins, pas besoin d’être franciliens pour effectuer ce test, juste d’être détenteur d’un compte Twitter.

e_reputation_twitter

Ce module, développée en partenariat avec la MAIF et ReputationSquad (société spécialisée dans la gestion de l’e-reputation donc), ne requiert que vos accès Twitter et ne peut donc dénombrer l’ensemble de votre présence sur la toile. Sans être exhaustif, pour la mairie de Paris, cet outil peut être perçu comme un premier pas et n’a pas pour autre ambition que de permettre de s’interroger. Comme le souligne le site

Savez-vous quelle image vous renvoyez sur Internet ? Qui peut voir vos photos, vos statuts, vos données personnelles? Grâce à ce test vous saurez si vous gérez correctement toutes ces informations sur Internet.

« Notre but n’est pas d’analyser le contenu des tweets, ni de faire la morale, on veut juste faire de la prévention sur ce qu’il se passe sur la Toile », précise Krystel Lessard, chargée des relations avec la presse à la mairie de Paris.

e_reputation_twitter4

La démarche est simple. Vous répondez à une série de 11 questions balayant followers, photos et statuts postés, vidéos, profil, géolocalisation, abonnements, véracité des tweets, favoris, etc., du type : assumez-vous toujours vos hashtags, favoris, etc.? Si ceux-ci étaient affichés en place publique, les assumeriez vous toujours autant ? Connaissez vous tous les comptes que vous suivez, que croire sur Twitter ?

e_reputation_twitter5

e_reputation_twitter6

À la fin du test, un score vous est attribué censé refléter votre connaissance et maitrise du réseau social et consécutivement votre e-reputation sur la toile. Fiches pratiques, tuto pour modifier ses paramètres, ou en savoir plus sur certains aspects du réseau de micro-blogging vous sont ensuite proposés. Après avoir « planté » dès jeudi pour cause d’affluence, le site est à nouveau accessible.

e_reputation_twitter_résultat