[Vidéo] La Cité Interdite filmée depuis un drone… et autres péripéties

Sur le web

Par Elodie le

Les drones envahissent de plus en plus le quotidien, donnant parfois de sueurs froides aux autorités ne sachant comment réagir face à cette occupation de l’espace urbain et aérien. La dernière prouesse en date : un survol de la Cité Interdite de Pékin en Chine… et une arrestation.

Cité_Interdite_vidéo_drone
crédits Trey Ratcliff

Le photographe néo-zélandais Trey Ratcliff s’est rendu en Chine avec l’idée de réaliser de belles images de la Cité Interdite vue d’en haut, et ce grâce à son drone, un New DJI Phantom 2 avec Zenmuse H3-3d 3-axis Gimbal et Gopro Hero 3+ Black Edition.

Comme il le précise sur son site, toutes les images ont été prises avec ce drone qu’il avait programmé pour qu’une photo soit prise automatiquement toutes les 5 secondes.

Le résultat est magnifique, la musique planante de Jon Hopkins, « A Drifting Up », contribuant à l’atmosphère particulière qui se dégage de la vidéo.
Problème : il se doutait un tant soit peu que réaliser telle prouesse était illégale mais ses « intentions étaient pures et artistiques » comme il s’en justifie. Ajoutant :

Pékin est le siège de tous les pouvoirs gouvernementaux chinois. Ainsi, en décidant de faire voler un drone au dessus de la Chine c’est un peu comme si Luke Skywalker décidait de piloter son landspeeder sur l’Étoile Noire.

Cité_Interdite_vidéo_drone_
Crédits Trey Ratcliff

Clairvoyant. D’autant que son assistante a oublié de le prévenir que son quadcopter était en train de survoler « les bâtiments chinois de la NSA et du FBI ». Pékin – Beijin – étant décrit de cette manière : « c’est un peu comme Washington DC, avec moins de communistes ».

Ce qui devait arriver, arriva : il a été arrêté par les autorités chinoises. Après avoir montré les images prises à Pékin et d’autres plus anciennes de ses anciens périples (ce qui a beaucoup plu aux policiers), il a été libéré. Son drone lui a finalement été confisqué le lendemain matin avec la promesse de lui rendre à l’aéroport le jour de son départ. À sa grande surprise, les policiers ont tenu promesse et lui ont bien retourné son quadcopter.

Vous pouvez ainsi admirer le résultat.

Cité_Interdite_vidéo_drone_Paris
Crédits Trey Ratcliff

Source: Source