Adieu « Big data », bonjour « megadonnées »

culture geek

Par Elodie le

Sus aux anglicismes (bis repetita), la Commission Générale de Terminologie et de Néologie a encore frappé !

big_data_megadonnées_JO

« Mot-dièse » pour « hashtag », « bolider » pour « tuning », « courriel » pour « e-mail », « baladodiffusion » pour « podcast » ou encore « ramdam » pour « buzz » et « textopornographie » pour « sexting » et « pedopiégeage » pour « grooming », l’Académie française et la Commission Générale de Terminologie et de Néologie aiment franciser le vocabulaire dédié à Internet des années après qu’il soit entré dans le langage courant.

Aujourd’hui, c’est au tour de « big data » d’être passé à la moulinette pour devenir « megadonnées ». C’est le 22 août que le terme a été officiellement publié dans le Journal Officiel de la République française (JORF) agrémentant ainsi le « vocabulaire de l’informatique ». Les megadonnées sont donc des « données structurées ou non dont le très grand volume requiert des outils d’analyses adaptés ». Une « note » précise : « on trouve aussi l’expression « données massives ». C’est plus clair.
Pour info, la Commission Générale de Terminologie et de Néologie est placée sous l’autorité du Premier ministre en lien avec l’Académie Française.

Seuls le Petit Robert et Larousse n’en ont cure : selfie, hashtag et troll ont fait leur entrée dans le dictionnaire… et en anglais s’il vous plait !

Source: Source