Les joueurs de football américain ne sont plus autorisés à porter des casques Beats

Audio

Par Pierre le

Nous pouvons disserter des heures sur la qualité des casques Beats, mais nous ne pouvons pas nier que la marque dispose d’une aura toute particulière. La marque d’Apple sait en effet faire de la com’ et elle est également servie par toutes les célébrités qui se promènent avec leurs produits. Néanmoins, la concurrence passe à l’offensive. Résultat ? Les joueurs de football américain n’ont plus le droit de porter de Beats.

"Purkoa ? Purkoaaaaaaaaa ?"
« Purkoa ? Purkoaaaaaaaaa ? »

En effet, la NFL, ligue nationale de football américain, a passé un contrat avec Bose. Dans les faits, cela signifie que les joueurs, les entraîneurs et le staff de toutes les équipes devront porter des casques de la marque du Massachusetts. Bien entendu, ils n’ont pas le droit de porter d’autres marques de casques. Mais c’est bien Beats qui est visé ici. Les joueurs de NFL sont très friands de la marque qui apparaît très souvent à l’écran lors des diffusions TV.

Le tout se passera sur les terrains et dans les conférences de presse. Lors de l’avant-match, pendant le match et jusqu’à 90 minutes après le coup de sifflet final, les joueurs devront porter des casques Bose. Bien entendu, s’ils veulent écouter de la musique sur des casques d’autres marques chez eux, ils en auront tout à fait le droit.

En réalité, il s’agit là d’un point de règlement très particulier de la NFL. Si une marque n’a pas passé de contrat avec la ligue, elle ne doit pas apparaître à l’écran. Beats n’a rien signé et a réalisé de la publicité sauvage jusque là. Involontaire, certes, mais de la pub quand même. Maintenant, c’est Bose qui pourra apparaître à l’écran. Bose et rien que Bose.

Une histoire similaire a été constatée lors de la dernière Coupe du Monde de football au Brésil. Sony était devenu partenaire officiel de la compétition et des casques avaient été offerts à tous les joueurs. Bien évidemment, ils n’avaient aucunement le droit de porter des Beats à la descente du bus, dans les vestiaires ou sur le terrain.

Source: Source