[SonyLeaks] Mark Zuckerberg aurait tenté d’empêcher la production de The Social Network

Cinéma

Par Elodie le

On savait que Mark Zuckerberg s’était senti « blessé » par la manière dont il était dépeint dans The Social Networf. À la faveur des leaks de Sony Pictures, on sait désormais qu’il a tenté d’empêcher la production du film.

Zuckerberg_empeche_production_the_social_network

« En cherchant à être exhaustifs, ils ont juste inventé tout un tas de trucs que j’ai trouvé blessants. La réalité, c’est qu’écrire des codes et construire un produit n’est pas assez glamour pour en faire un film. Il a donc fallu embellir et maquiller un bon nombre d’éléments », avait confié Mark Zuckerberg lors d’une séance Q&A avec ses employés début novembre.

« Ce que j’ai trouvé le plus intéressant à propos de ce film, c’est cette histoire totalement inventée comme quoi j’aurais décidé de créer Facebook pour attirer les filles ». Intéressant mais pas franchement drôle, il avait tenu à préciser que si Facebook s’était véritablement créé pour ces raisons, il ne serait pas marié à Priscilla Chan aujourd’hui, puisqu’ils étaient déjà ensemble à l’époque de la création du réseau social.

Il avait même avoué avoir emmené l’ensemble de ses salariés voir le film à sa sortie. Une sortie qui a failli ne jamais voir le jour apprend-on aujourd’hui.
Selon Business Insider, Mark Zuckerberg aurait tenté de faire stopper la production du film, écrit et produit par Aaron Sorkin et réalisé par David Fincher. C’est un échange de mails entre le CEO de Sony Pictures et un responsable de Warner Bros ayant eu lieu de le 30 mai 2014 qui révèle l’histoire.

« Quand il a tenté d’arrête The Social Network, j’ai dit à Mark Zuckerberg, ‘Personne ne veut que sa deuxième année à l’université soit examinée ou dépeinte’ ».

Le contenu de ce mail fait partie des 32 000 emails internes piratés par les GoP à Sony Pictures à la fin du mois de novembre. Piratage dont les États-Unis et le FBI accuse le régime nord-coréens de Kim Jong Un, qui eux, démentent fermement.

Source: Source