Les ingénieurs du groupe ATAP, en charge chez Google du projet Ara, ont dévoilé plusieurs nouveautés concernant leur téléphone modulaire dont le développement bat son plein.

project-ara

C’est tellement le cas qu’une première version de test « grandeur nature » va être commercialisée d’ici la fin de l’année… à Puerto Rico. Le petit pays sera l’occasion pour le moteur de recherche d’éprouver les technologies mises en œuvre pour le smartphone Ara, qui se compose, rappelons-le, d’un squelette auquel on joint des modules de composants. Écran, batterie, appareil photo, GPS, stockage… Tout pourra être remplacé !

Le projet, actuellement en phase 2 (« Spiral 2 »), est toujours en plein développement. Les fortes têtes d’ATAP sont en train de finaliser le support de la 3G, tout en planchant sur le peaufinage de la technologie des modules à glisser à la volée. Le modèle qui sera distribué à Puerto Rico devrait lui émarger dans la catégorie « phase 3 », pour laquelle Google veut proposer le support de la 4G et avoir dans son catalogue de 20 à 30 modules.

Si le smartphone et ses blocs pourront être commandés sur internet, Google a imaginé un système amusant pour faire connaitre l’Ara auprès de la population : des « showrooms » sur quatre roues sillonneront les routes de Puerto Rico ! Pour le reste, il ne faudra pas s’attendre à un lancement prochain en Europe ou aux États-Unis, du moins pas avant 2016.

retailTruck300_backStairs_updated.0

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction