Vous savez, il arrive parfois de galérer à lire un livre. Pas qu’il soit forcément mauvais, non, mais le manque de temps, de motivation ou d’autres petites choses de ce genre peuvent vraiment vous faire traîner pendant une lecture. Il faudra absolument pas que cela vous arrive avec le dernier livre de James Patterson.

Screenshot

L’écrivain américain va en effet publier Private Vegas, le 26 janvier prochain. Un livre à suspense comme on en trouve des centaines dans les librairies. Pour se démarquer, l’éditeur a alors eu une idée : détruire le livre.

En effet, les 1000 premiers acheteurs de Private Vegas en dématérialisé auront le choix entre le format classique et le format « autodestruction ». S’ils choisissent ce deuxième format, le livre s’effacera de leur liseuse au bout de 24 heures, qu’il soit fini ou non. Pour bien faire monter le stress, un gros compte à rebours s’affichera constamment au dessus des pages. Mais si vous avez un contretemps, vous pourrez toujours filouter en « volant » du temps de lecture à d’autres acheteurs. Comment ? Ce n’est pas vraiment précisé.

Mais il y a plus, puisque l’éditeur va vendre un « vrai » livre qui s’autodétruit après une journée. Un livre qui sera vendu 294 038 dollars, tout de même. Un exemplaire unique réservé aux gros portefeuilles. Néanmoins, si vous craquez pour cette version, l’éditeur vous enverra des vacances dans un lieu inconnu, vous offrira un dîner en tête à tête avec l’auteur en personne et vous donnera même une paire de jumelles en or. Ah oui, vous aurez aussi le droit à votre propre équipe de démineurs, pour le « moment fatidique ».

Le livre est il bien ? Pas la moindre idée. Néanmoins, il faut saluer le coup de com’ et l’imagination des équipes marketing sur ce coup là.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction