De la vie micro-bactérienne sur la comète Tchouri ?

Science

Par Pierre le

Philae s’est réveillée sur la surface la comète Tchouri. Et aujourd’hui, une nouvelle étude réalisée par des astronomes et astrobiologistes du Pays de Galles suggère que la comète pourrait abriter de la vie microbienne.

philae-tchouri-1_5149145

Déjà, les scientifiques, grâce aux instruments de la sonde Rosetta et de Philae, ont détecté deux points d’eau importants sur la comète. Des poches de glace entourées d’hydrocarbures noirs qui pourrait abriter de la vie organique. Une nouvelle qui pourrait sensiblement changer notre perception de la vie extraterrestre. En effet, il ne serait pas nécessaire d’avoir des conditions “terriennes” pour voir la vie se développer. Même les conditions extrêmes d’une comète pourrait permettra le développement de la vie.

Néanmoins, cette théorie dispose d’un point faible : ni Rosetta, ni Philae ne sont équipés d’instruments pour analyser et détecter la vie. Lors de la mise en place de la mission, de tels instruments n’ont pas été jugés nécessaires, vu les conditions extrêmes des comètes. Mais les scientifiques Gallois ont fait avec les données fournies et précisent que la matirère noire observée se renouvelle constamment, même si elle est portée à ébullition par le soleil.

Source: Source