[Apple Music] Spotify, Deezer & Co crient à la concurrence déloyale

culture geek

Par Elodie le

Si le succès d’un service se mesure au nombre de ses détracteurs, Apple Music est une réussite ! À peine né, le service de streaming musical d’Apple est déjà attaqué sur son secteur par plusieurs piliers du secteur, dont Spotify et Deezer.

Apple_music_spotify_deezer_concurrence_déloyale

Plusieurs acteurs du secteur, dont l’anonymat a été préservé, ont été auditionnés par le régulateur américain du commerce (FTC – Federal Trade Commission) qui enquête sur les pratiques d’Apple dans le secteur de la musique, c’est-à-dire tout aussi bien iTunes qu’Apple Music. En effet, il y a quelques semaines, les procureurs de New York et du Connecticut ouvraient une enquête sur Apple, soupçonné de faire pression sur les maisons de disques et d’étouffer la concurrence.

Cependant, c’est la politique tarifaire d’Apple Music qui se trouve aujourd’hui dans la ligne de mire et s’attire le courroux de ses concurrents, à l’instar de Spotify et Deezer.
En effet, Apple facture 30% de commission pour toute application mise à disposition ou achats in-app effectuées sur son App Store, mais également sur tout abonnement réalisé depuis son magasin en ligne. 30% qu’Apple ne se facture évidemment pas, lui permettant ainsi d’afficher et maintenir un prix d’appel à 9$99/mois pour son offre premium. Contrairement à Spotify par exemple qui doit hausser le prix de son abonnement à 12,99$ et dénonce une pratique de concurrence déloyale.

Rejoint par le patron de Deezer pour l’Amérique du Nord, Tyler Goldman, qui accuse la firme d’éroder leurs marges : « Les marges dans le secteur sont assez faibles, et l’App Store réduit encore cette marge », a-t-il assuré en ajoutant qu’il ignorait si Deezer faisait partie des acteurs auditionnés par la FTC.

deezer-spotify-vs-apple-music

Spotify tente de communiquer sur la souscription depuis sa plateforme qui permet de réaliser 3€ d’économie par mois (soit 9$99, le même prix qu’Apple Music). Mais Apple interdit toute promotion et autre publicité dans leur appli, et l’insertion d’un lien renvoyant vers leur site. Spotify doit donc régler 30% de commission pour tout abonnement réalisé depuis la plateforme d’Apple.

« Au cas où vous ne le sauriez pas, le prix normal de la souscription Premium n’est que de 9,99 dollars, mais Apple facture 30% sur chacun des paiements effectués au travers d’iTunes. Si vous souscrivez votre abonnement depuis Spotify.com, il n’y aura aucun coût de transaction et vous économiserez de l’argent. 3 dollars tous les mois », précise ainsi Spotify en commentaire de son application sur l’App Store.

Google pratique également le même niveau de commission, mais imposerait moins de restrictions sur ces transactions depuis sa plateforme selon certaines sources de l’industrie, précise Reuters.

.
Ces règles, présentes avant le lancement d’Apple Music, gênent désormais. Ce que résume bien Jeffrey Jacobovitz, avocat du cabinet Arnall Golden Gregory, à l’agence de presse : « Il est légal d’avoir un monopole, mais il n’est pas légal pour une firme en monopole d’utiliser son, influence pour porter préjudice aux concurrents. »

Les avocats antitrust restent cependant très partagés sur le fait de savoir si Apple viole ou non les lois antitrust.

Source: Source