12 ans de prison pour avoir piraté un réseau télé et diffusé des messages anticommunistes

culture geek

Par Elodie le

Un ingénieur chinois qui avait piraté un réseau de télévision câblée pour y diffuser des messages anticommuniste a été condamné à 12 ans de prison, selon les médias d’État.

12_ans_prison_piraté_réseau_anticommunisme_chine

« Bandits communistes! Vous avez commis trop de mauvaises actions et maintenant la culpabilité vous tourmente ! », en aout 2014. Puis « Amis, ne coopérez pas avec les démons communistes », lors de la diffusion d’un match de base-ball.

C’est le type de messages que les téléspectateurs de Wenzhou ont vu s’afficher sur leur écran à la faveur de Wang Yibo, ingénieur pékinois d’une firme technologique travaillant pour le réseau piraté. Il a été arrêté peu de temps après par les autorités alors qu’il rentrait d’un congé en famille aux États-Unis et « a livré ses aveux » après deux jours d’interrogatoires.

La télévision centrale d’État, CCTV, explique que l’ingénieur a pu réaliser son forfait en accédant au câble desservant près de 465 000 boitiers décodeurs pour téléviseurs de la région de Wenzhou. Il a ensuite pu pirater le système et y diffuser ses messages critiques envers le régime.

prison_chine_piratage_réseau_anticommunisme

En outre, il a également diffusé la célèbre photographie « Tank Man », l’homme se dressant face à une colonne de chars lors de la répression des manifestations étudiantes de la place Tiananmen en 1989. Image hautement taboue et censurée en Chine.

Pour ces faits, il a été condamné le mois dernier par le tribunal de Wenzhou à 12 ans de prison. Au cours de son procès il a justifié son geste par sa « déception de n’avoir pas reçu davantage d’opportunités » professionnelles, a encore précisé la chaine d’État.

Les autorités chinoises contrôlent d’une main de fer les médias, que ce soit la presse, la télévision ou Internet.

Source: Source