Microsoft entre en guerre contre les adwares en les bloquant sous Windows

Android

Par le

Tous les constructeurs installent des logiciels tiers sur les ordinateurs qu’ils vendent. Les raisons sont multiples et découlent généralement d’une volonté du constructeur de proposer des choses supplémentaires aux utilisateurs, de manière à justifier l’achat d’appareils de la marque plutôt que d’autres.

Lenovo_Superfish_Facing_Class_Action_Lawsuit_474085_2

En Février dernier, c’est le constructeur Lenovo qui s’était fait prendre à installer des logiciels qui n’avaient rien à voir avec une bonne expérience utilisateur. Le constructeur installait en fait l’adware “Superfish” directement sur ses appareils. Ce petit logiciel avait pour effet de rajouter des pubs, même aux endroits où il n’y en a pas en temps normal, sur les sites sécurisés notamment. Cette révélation avait poussé la marque à s’excuser auprès du public.

Quelques mois après cette “crise”, il se pourrait bien que cette dernière ait un peu fait bouger les choses, notamment du coté de Microsoft qui veut faire de son OS une référence en terme de sécurité et de fiabilité. C’est ainsi que la firme de Redmond a annoncé que dès l’année prochaine, son modèle de sécurité changera un peu et que l’OS désactivera tout programme de ce genre installé sur les machines. Les constructeurs devront se plier aux règles de Microsoft pour ce qui est de la publicité sur internet.

Il faut bien noter que ce n’est pas parce que ces logiciels injectent de la pub qu’il sont si mal vus, mais plus parce qu’ils ouvrent des failles de sécurité très importantes sur les machines sur lesquelles ils se trouvent. Pour pouvoir vous proposer une pub personnalisée, ces petits logiciels s’allouent des droits qu’ils ne devraient pas avoir sur la machine, le problème étant qu’il ne sont eux même pas assez sécurisés et qu’ils mettent donc toute la machine en danger.