Eric Schmidt, président d’Alphabet (la holding de Google), s’embête un peu à son travail. Il a donc décidé d’accepter un petit boulot pour le Pentagone : il sera le patron du Defense Innovation Advisory Board.

C’est le secrétaire à la Défense de la Maison Blanche, Ash Carter, qui a confirmé l’information. Eric Schmidt va donc éclairer les militaires américains au sein de ce nouveau conseil consultatif de la défense et de l’innovation.

L’objectif est d’injecter un peu de l’innovation qui irrigue la Silicon Valley au sein de l’armée US. Eric Schmidt devra essayer de combler le fossé entre le gouvernement américain et les sociétés de haute technologie. Lui et Ash Carter vont sélectionner 12 membres qui composeront ce panel, auprès d’entreprises de toutes tailles.

L’expertise de ce groupe permettra à l’armée US de concevoir et développer des applications, des services dans le nuage et des produits innovants qui serviront aux militaires.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction