L’impression 3D, c’est bien pratique pour créer des boutons de porte, des jouets ou des étuis pour son smartphone. Mais cette technologie peut aussi sauver des vies. On peut imprimer des os, des vertèbres, et même… un cœur.

C’est la belle histoire du jour qui se déroule en Chine. Un bambin de neuf mois a eu la vie sauve grâce à l’impression 3D. Il ne s’agissait pas de lui implanter un cœur imprimé, mais de reconstituer son palpitant afin que les médecins puissent l’examiner. Cette réplique a aidé les chirurgiens à planifier l’opération, et à mener l’opération à bien.

L’enfant avait été diagnostiqué avec un cœur en mauvais état, un problème congénital délicat à opérer : non seulement la maladie est rare, mais encore la taille du bébé rendait l’opération difficile. Un des chirurgiens a expliqué : « Avec ce modèle, nous avons pu savoir précisément où et comment nous devions couper, et la grandeur de l’incision à réaliser ». Le cœur imprimé en 3D a permis de réduire le temps de l’opération de moitié.

L’enfant a semble-t-il bien récupéré de l’opération et la convalescence est en bonne voie.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction