[Espace] Stephen Hawking présente son nano-vaisseau 1000 fois plus rapide que nos fusées actuelles

Espace

Par Malo le

Dans une conférence de presse tenue hier, l’astrophysicien Stephen Hawking et le milliardaire russe Yuri Milner ont présenté leur initiative « BreakThrough StarShot » : un « nano-vaisseau » qui serait lancé à une vitesse jamais atteinte dans l’espace vers Alpha du Centaure, une des étoiles les plus proche de la Terre. Cela vous semble complètement irréaliste ? Le projet est le fruit d’une réflexion qui s’étend depuis plus de 20 ans.

Un pas de plus vers la vitesse de la lumière...
Un pas de plus vers la vitesse de la lumière…

Les deux personnalités avaient déjà annoncé « BreakThrough » en juillet 2015 : avec notamment l’aide de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, le milliardaire et l’astrophysicien ont débloqué 100 millions de dollars pour financer le développement de « StarShot ». Le concept réunit trois éléments : un nano-vaisseau de la taille d’une carte SD, une toile nommée « LightSail » et des rayons lasers.

Les rayons laser frapperont la surface de la toile et propulseront le « StarChip » (le nom du nano-vaisseau). Équipé de caméras, d’outils de navigation et de communication ainsi que d’autres équipements de propulsion, il pourra atteindre une vitesse équivalente à 20% de la vitesse de la lumière à peine une minute après son lancement. Soit environ deux cent millions de kilomètres par heure. C’est 1000 fois plus rapide que la vitesse maximale de nos fusées actuelles. Selon le milliardaire, il ne coûtera pas plus cher à produire qu’un iPhone.

La mission du « StarChip » : atteindre Alpha du Centaure, la deuxième étoile la plus proche de notre planète située à 4,37 années-lumière (quand même), pour y rechercher des exoplanètes. Tandis qu’une fusée mettrait 30 000 ans pour arriver, le nano-vaisseau sera là-bas d’ici 20 ans, soit en moins d’une génération.

Même si le « but final » du projet est bien de trouver une forme de vie extraterrestre, les scientifiques voient d’abord un énorme potentiel de connaissances à accumuler. Pour Stephen Hawking et son équipe, il est très peu probable que l’on trouve de la vie dans ce système.

Le projet pourrait voir le jour dans quelques années seulement. Yuri Milner prévoit alors d’envoyer une vague de « StarChips » vers l’étoile afin de maximiser les chances de résultats.

Source: Source