Il y a deux ans, le DARPA (l’agence du département de la Défense qui finance de la recherche militaire) lançait un concours afin de créer une moto « furtive ». L’idée est que les soldats puissent se déplacer sur les terrains de bataille sans se faire remarquer.

Dans le cadre de ce projet, deux prototypes ont été récemment présentés qui ne seraient pas pour déplaire à James Bond, les Nightmare (LSA Autonomy) et Silent Hawk (Logos). Ces motos ressemblent à des deux roues normales avec une carrosserie noire, mais une des particularités est que leur moteur peut se recharger à partir d’un grand nombre de sources — aussi bien en termes d’électricité que d’essence. Utile pour le soldat qui, en milieu hostile, n’aura pas forcément sous la main une station-service offrant le maximum de choix.

Un mode « silencieux » est aussi disponible qui exploite alors un moteur électrique alimenté par des batteries lithium-ion. Discrétion assurée. Il est possible aussi d’utiliser cette énergie pour recharger un autre appareil. La moto Nightmare développe plus de puissance que sa concurrente, mais elle est plus lourde (180 kg, contre un peu moins de 160 kg pour la Silent Hawk). Les deux motos ne sont pas encore tout à fait terminées. Et pour le moment, il n’est pas question de les proposer au grand public.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction