Alain Juppé porte plainte pour piratage de son compte Twitter… qui n’a jamais été piraté

Sur le web

Par Pierre le

C’est l’histoire d’une petite blagounette qui a pris des proportions hallucinantes. Une blague d’un utilisateur de Twitter un peu taquin qui n’a pas du tout plu à sa victime : Alain Juppé. Le maire de Bordeaux a en effet porté plainte pour piratage de son compte Twitter… alors qu’il ne l’a jamais été.

ramadam

Tout part d’une image montrant un tweet d’Alain Juppé disant :

Un très bon Ramadan à tous mes frères et soeurs en islam. Que la paix d’Allah soit sur vous.

Un tweet qui n’a rien d’un piratage, puisqu’il s’agit d’un montage, d’une photo. Pas de prise de contrôle du compte du politique, donc. Mais ce montage a fait réagir, surtout la fachosphère qui a fait ce qu’elle sait faire le mieux : se scandaliser et cracher sa haine pour rien, sans vérifier les sources.

Alain Juppé a bien évidemment été mis au courant et a tout de suite crié au piratage en annonçant attaquer en justice l’auteur du faux tweet. Mais qui est l’auteur de ce tweet ? Un pirate ? Un militant d’un parti adverse ? Que nenni. Il s’agît en en réalité d’une blague de lycéen.

L’auteur de ce tweet se fait appeler Candide et est un lycéen de 17 ans scolarisé en Ardèche. Ce qu’il voulait, c’était juste s’amuser, faire jouer le seconde degré.

C’était plus une moquerie envers la « fachosphère » qu’envers Alain Juppé,

explique-t-il à l’AFP. La blague est réussie, certes, mais prend des proportions énormes avec l’intervention du maire de Bordeaux. Les soutiens à Candide se multiplient sur la toile, le lycéen n’ayant rien fait d’illégal en soit. Ce n’est même pas de la diffamation, ni vraiment de l’usurpation d’identité (droit à la parodie, tout ça, tout ça).

Une affaire incroyable qui montre à quel point la crispation peut devenir exagérée sur le réseau social. Heureusement pour Candide, la plainte a été retirée.

Tant de ramdam pour rien…

Source: Source