Le Raspberry Pi a connu un tel succès qu’il a fallu déléguer sa production à de gros fabricants. L’un d’entre eux vient de changer de main.

topelement

Depuis sa commercialisation en 2012, le Raspberry Pi a connu un très grand succès. Il a donc rapidement faire appel à des fabricants externes pour satisfaire le grand public. Le plus gros d’entre eux, Premier Farnell, assurait d’ailleurs plus de la moitié de la production.

La société vient d’être revendue à Daetwyler, un gros groupe industriel suisse, pour une somme de 776 millions d’euros. Un somme très important qui représente 51 % de plus que sa dernière cotation. Malgré ses 1,3 milliard de chiffres d’affaires (dont 16 % des recettes provenant du Raspberry) Premier Farnell a préféré vendre, car la société commençait apparemment à être dans le rouge, et menaçait de restructuration.

08361444-photo-raspberry-pi-3

Le Suisse n’est pas novice dans la matière puisqu’il compte plus de 500 000 références dans l’électronique, qu’il distribue partout dans le monde.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction