Un câble trans-pacifique de 9.000 km accélère les connexions entre l’Asie et les États-Unis

Sur le web

Par Olivier le

Internet, ce n’est pas magique. Pour qu’un contenu s’affiche sur votre ordinateur ou votre smartphone, il faut bien que les données transitent quelque part, et généralement c’est par le biais de gros tuyaux sous-marins !

Un câble trans-pacifique a ainsi été inauguré par NEC et Google, qui a en partie financé l’opération. « Faster », comme il a été nommé, relie l’Oregon, aux États-Unis, aux préfectures de Chiba et de Mie, au Japon. Mine de rien, on parle là d’un tuyau long de quelques 9.000 km, qui pourra s’interconnecter avec les principaux hubs asiatiques.

Faster va donc améliorer les connexions entre la côte Ouest américaine, le Japon, et toute l’Asie. Le projet a débuté en 2014, et il est mené par un consortium dont fait partie Google, avec d’autres géants des télécoms comme Singtel, KDDI ou encore China Telecom Global. Le câble sous-marin est le plus rapide de tout le Pacifique, avec sa bande passante de 60 To par seconde. De quoi télécharger à l’aise toutes les saisons de sa série préférée en un claquement de doigts.

Source: Source