L’Ice Bucket Challenge a permis d’avancer dans la recherche médicale

Sur le web

Par Pierre le

Vous vous souvenez de l’Ice Bucket Challenge ? Ce challenge qui a fait fureur lors de l’été 2014 a eu une conséquence bienvenue. En effet, elle a permis de progresser dans le domaine de la médecine, comme l’affirme le collectif de chercheurs du projet Min E.

o-ZUCKERBERG-ICE-BUCKET-CHALLENGE-facebook

En 2014, un défi sévissait sur les Internets : se verser un sceau d’eau glacé sur la tête (tout habillé, c’est plus rigolo) puis lancer le défi à d’autres personnes. La chose s’est vite propagée et très vite, des célébrités comme Mark Zuckerberg, Bill Gates ou même Justin Trudeau se sont prêtés au jeu, en profitant pour récolter des fonds pour la recherche contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Et les fonds récoltés ont permis aux chercheurs du collectif Min E de trouver le gène NEK1, responsable de beaucoup de cas de SLA. Une avancée permis grâce aux 115 millions de dollars de dons reçus grâce, notamment, à l’Ice Bucket Challenge, sachant sur les dons annuels tournent généralement autour de 20 millions.

Dorénavant, Min E veut analyser entre 10 000 et 20 000 patients pour continuer les recherches, à raison d’un coût d’un peu plus de 2000 € par patient.