[Scams] Le roi de l’arnaque en ligne arrêté au Nigéria

Sur le web

Par Elodie le

Considéré comme le cerveau d’une arnaque en ligne lui ayant rapporté 60 millions de dollars, le dénommé « Mike » a été arrêté au Nigéria après avoir floué des centaines de personnes à travers le monde.

catch me if you can

Ce type d’arnaque est presque aussi vieille qu’Internet, elle use et abuse de la crédulité des personnes visées pour leur soutirer de l’argent.

L’escroc se fait généralement passer pour une personne ayant en sa possession une importante somme d’argent (héritage, pot de vin, etc.) qu’il doit transférer de toute urgence. Mais pour cela, il a besoin de l’aide de la personne arnaquée et lui promet un substantiel pourcentage.

Des centaines de victimes à travers le monde

À ce jeu-là, « Mike » était le roi, à la tête d’un réseau de criminel international selon les autorités qui l’ont arrêté à Port Harcourt au Nigéria. Il aurait réussi à convaincre une seule victime de payer quelque 15,4 millions de dollars.

Selon Interpol, cet homme de 40 ans connu sous le nom de « Mike » est accusé d’avoir escroqué des centaines de personnes à travers le monde pour un butin estimé à 60 millions de dollars (plus de 53 millions d’euros).

Un réseau international de 40 personnes pour 60 millions de dollars de butin

Il aurait ainsi mis à profit un réseau d’au moins 40 personnes disséminées à travers le Nigéria, la Malaisie et l’Afrique du Sud, « qui ont fourni des malwares et opérés des fraudes », indique Interpol. Ajoutant, « le cerveau présumé a également blanchi de l’argent grâce à des contacts en Chine, en Europe et aux États-Unis, qui ont fourni des relevés de comptes bancaires pour le flux de trésorerie illicite ».

Après son arrestation, l’examen technique opéré par l’EFCC (Nigerian Economic and Financial Crime Commission) a montré qu’il été également impliqué dans une « série d’activités criminelles », y compris des compromissions d’email d’entreprises et des romance scams (très répandues sur Internet), avec pour objectif de détourner ou exiger de l’argent.

Un autre homme de 38 ans a été arrêté au Nigéria, les deux hommes devront faire face à des accusations de piratage informatique, conspiration et obtention d’argent sous de faux prétextes.

À l’occasion de ces arrestations, Interpol rappelle que « le public, et en particulier les entreprises, doivent être attentifs à ce type de fraudes en ligne ». Identification à deux facteurs, vérification préalable avant tout transfert d’argent et autres précautions sont « essentielles » pour réduire le nombre de victimes de ces escroqueries.

Source: Source