Le gouvernement américain va autoriser une société privée à aller sur la Lune

Science

Par Pierre le

Moon Express est une société privée qui s’est faite connaître en gagnant le premier prix au concours Lunar X Prize de Google. Et aujourd’hui, elle serait sur le point d’obtenir l’autorisation d’envoyer un lanceur sur la Lune.

Screenshot

Le but de Moon Express est d’envoyer une sonde pour exploiter les ressources de la Lune. Une mission inédite en son genre, puisque jusqu’à aujourd’hui, seules des missions scientifiques sont allées sur la Lune. The Verge indique que Moon Express serait sur le point d’obtenir l’autorisation du gouvernement américain (nécessaire pour la société basée en Floride) pour commencer son projet.

Moon Express doit se conformer au Traité de l’Espace

Le but est d’envoyer une sonde de 10 kilos appelée MX-1 creuser dans la terre grise de notre satellite. Moon Express a déjà prévu d’utiliser une fusée, baptisée Electron, conçue par la société Rocket Lab. Quand bien même, les Etats-Unis se doivent de donner l’autorisation aux sociétés américaines dans le cadre du Traité de l’espace.

Article VI :

Les États parties au Traité ont la responsabilité internationale des activités nationales dans l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, qu’elles soient entreprises par des organismes gouvernementaux ou par des entités non gouvernementales, et de veiller à ce que les activités nationales soient poursuivies conformément aux dispositions énoncées dans le présent Traité. Les activités des entités non gouvernementales dans l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, doivent faire l’objet d’une autorisation et d’une surveillance continue de la part de l’État approprié partie au Traité. En cas d’activités poursuivies par une organisation internationale dans l’espace extraatmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, la responsabilité du respect des dispositions du présent Traité incombera à cette organisation internationale et aux États parties au Traité qui font partie de ladite organisation.

Si le gouvernement américain approuve, comme le suggère la source de The Verge, Moon Express serait alors la première société privée à exploiter le sol lunaire. Une avancée majeure dans la conquête spatiale, qui passe de plus en plus entre les mains des sociétés non-gouvernementales. Les sociétés privées, comme Virgin ou Space X, sont en train de prendre les choses en mains en ce qui concerne la course à l’espace.

Pour valider sa première place au Google Lunar X Prize, Moon Express se doit d’envoyer sa sonde avant le 31 décembre 2017.

Notons que JJ Abrams est actuellement en train de produire une série documentaire autour du concours.

Source: Source