Hyperloop, le système de transport ultra-rapide imaginé par Elon Musk, continue d’intéresser des pays et des gouvernements. Cette fois, c’est au tour de la Grande-Bretagne de faire part de son envie de créer un circuit sur son sol.

En l’occurrence, il s’agit de relier Londres à Manchester : une belle balade de 4 heures en voiture, qu’un train Hyperloop peut avaler en 18 minutes ! Il faut dire qu’avec une vitesse de pointe qui dépasse les 1.000 km/h, les 336 km entre les deux villes sont vite parcourus.

Ce projet est encore bien loin d’aboutir. Le pays n’a fait que prendre contact avec les deux start-ups les plus en pointe dans le secteur, à savoir Hyperloop One et Hyperloop Transportation, afin d’évoquer le projet. Mais ces discussions sont un signe supplémentaire de la viabilité potentielle du système de transport. La Russie, la Slovaquie, la Chine et d’autres encore ont également l’intention de se lancer dans Hyperloop à plus ou moins longue échéance.

Il reste cependant encore bien des obstacles, ne serait-ce que pour l’aménagement du territoire, une étape indispensable pour poser les tubes dans lesquels les navettes Hyperloop circulent sur coussin d’air.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction