L’industrie du disque s’attaque à un site de conversion de clips YouTube

Audio

Par Olivier le

Il existe de nombreuses manières de convertir une vidéo de YouTube au format MP3, afin de l’écouter sur son ordinateur ou son smartphone, sans connexion à Internet (et surtout sans pub et sans DRM). Mais il y en a au moins une que l’industrie du disque ne peut plus voir en peinture, c’est le site web youtube-mp3.org.

Un groupe de labels parmi les plus importants au monde — dont Universal, Warner et Sony — a fait parvenir au site web une demande d’arrêt de son activité. Avec 60 millions d’utilisateurs par mois, on comprend que l’industrie du disque n’apprécie pas de se faire ainsi tondre la laine sur le dos.

150.000 $ par infraction au copyright

D’après les documents juridiques consultés par la BBC, le site web se serait rendu coupable de nombreuses infractions aux droits d’auteur : il serait responsable de plus de 40% des rips illégaux de musique protégée sur YouTube ! D’après Cary Sherman, le président de la RIAA (Recording Industry Association of America) qui représente les intérêts du secteur, le site web aurait engrangé des « millions de dollars sur le dos des artistes, des compositeurs et des maisons de disques ».

Les dédommagements sont eux aussi particulièrement salés : les labels exigent 150.000 $ pour chaque infraction au copyright, ou tous les profits générés par l’activité du site. Il faudra attendre le procès pour savoir à quelle sauce la justice mangera le service.

En creux, la RIAA accuse aussi Google de faciliter cette activité illicite. Pour Sherman, « aucune site de conversion de streams ne devrait apparaître en tête des résultats de recherche ou d’un classement d’apps ». Après ce site web, l’association pourrait s’attaquer à d’autres gros poissons.

Source: Source