capture d'écran Megabots Inc.

capture d’écran Megabots Inc.

On vous en a déjà parlé : la guerre des robots est déclarée entre les États-Unis et le Japon. D’un côté se dresse Megabots Inc. et son MK2, de l’autre Suidobashi Heavy Industries avec le Kuratas. Mais l’affrontement final n’est pas encore programmé et les équipes se préparent encore. Dans une vidéo postée hier sur leur chaîne YouTube, les ingénieurs de Megabots Inc. mettent la résistance de leur robot à l’épreuve lors d’une série de tests.

MK2 roule grâce à des chenilles et se bat exclusivement avec des canons. À la place du bras droit, il aura notamment un canon lance-boules gluantes. Les concepteurs du robot ont donc voulu tester s’il était dangereux et s’il pouvait blesser le conducteur du robot opposant. Le résultat en surprendra certains. D’autres diront qu’ils l’avaient vu venir à des kilomètres : le mannequin utilisé lors du test est mort. En tout cas, c’est ce qu’affirment les capteurs accéléromètres fixés sur son corps.

Afin de tester la résistance du robot de combat contre les coups du bras gauche de Kuratas (le robot japonais), Megabots Inc. a dans la foulée utilisé une grue et un poids pour enfoncer le cockpit de MK2 et voir jusqu’à quelle puissance de frappe il resterait en équilibre. Surprise : le robot tient très bien sûr ses chenilles et sera dur à faire tomber.

Il reste donc encore beaucoup de chemin à parcourir avant que ces deux robots puissent se retrouver sur le même ring. Et surtout, il va falloir rendre ces engins plus sécuritaires afin que les pilotes ne ressortent pas paralysés à vie de ce combat d’anthologie !

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction