Il est encore un peu tôt pour savoir de quel bois va se chauffer le futur smartphone vedette de Samsung, mais ce qui est certain c’est que ce mobile aura la lourde tâche de faire oublier l’explosive déconvenue du Galaxy Note7.

La rumeur a commencé à dessiner le portrait du Galaxy S8. L’appareil pourrait ainsi accueillir un Exynos 8895 cadencé à 4 GHz pour les cœurs hautes performances et 2,7 GHz pour les cœurs basse consommation. Ce système sur puce serait même en phase de test, avec une production prévue d’ici la fin de l’année.

Tous les utilisateurs ne seraient pas servis avec la même puce puisque comme à son habitude, Samsung panacherait l’Exynos avec un Snapdragon à huit cœurs suivant les territoires de commercialisation.

Une puissance adaptée à la VR

Forbes déballe de son côté quelques intéressants bruits de couloir, comme la puce graphique qui secondera le processeur. Il devrait s’agir d’un Mali-G71. Un GPU très puissant lui aussi, dont le principal intérêt serait d’offrir des performances de premier plan pour la réalité virtuelle.

Ce sera d’autant plus intéressant si le ou les écrans des Galaxy S8 intègrent une définition 4K : cette fois, l’immersion dans les mondes de la réalité virtuelle devrait être bien plus importante. En dehors de cet usage, il est vrai que cette puissance s’impose moins. Mais puisque l’avenir est à la VR et que Samsung s’y investit énormément…

Pour le reste, on a aussi évoqué la possibilité qu’il y ait deux modèles de Galaxy S8, tous deux équipés d’écrans recourbés sur leurs tranches. Uniquement des smartphones « Edge » donc, un design qui a prouvé son intérêt commercial.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction