Un Galaxy Note7 de remplacement brûle à nouveau dans un avion

Smartphone

Par Olivier le

Le Galaxy Note7 a mauvaise presse depuis les premiers cas de surchauffe et d’incendie de sa batterie. On ne connait pas encore le fin mot de l’histoire, mais pour éviter tout accident, Samsung a décidé d’orchestrer un rappel de 2,5 millions d’unités déjà vendues.

Les clients qui ont retourné leur phablette et qui en ont reçu une nouvelle de remplacement peuvent penser qu’ils sont tranquilles. Mais Samsung joue décidément de malchance, à moins qu’il n’y ait un vrai problème de contrôle qualité chez le constructeur, ce qui serait encore plus problématique.

Le propriétaire d’un Galaxy Note7 remplacé, et normalement bon pour le service, a eu la mauvaise surprise de voir sortir de son appareil une épaisse fumée grise. Ce qui n’arrange pas les choses, c’est que l’incident s’est déroulé alors que l’infortuné utilisateur de la phablette s’apprêtait à décoller de Louisville (Kentucky)…

Chaud chaud le Galaxy Note7

Dans l’avion de la compagnie Southwest, l’équipage a demandé d’éteindre les Galaxy Note7, ce que l’utilisateur a immédiatement fait. C’est une fois dans sa poche que l’appareil a surchauffé et que de la fumée en est sorti. Évidemment, le propriétaire du smartphone a jeté l’appareil sur le sol, où il a commencé à brûler le tapis.

L’équipage a ensuite pris les choses en main ; l’avion n’avait pas encore décollé, son évacuation a donc été rapide. Le vol a été annulé et la compagnie a trouvé d’autres places pour les 75 passagers sur d’autres appareils. Ce Galaxy Note7 était bel et bien un modèle sans problème : une fois passé dans le système de vérification de Samsung, le numéro IMEI indiquait bien qu’il s’agissait d’un « bon » Note7. Mais visiblement, ce n’était pas le cas.

Samsung joue la prudence en expliquant qu’il lui est impossible de confirmer l’implication du Note7. Le constructeur travaille avec les autorités et Southwest pour remettre la main sur l’appareil et confirmer la cause de l’incident.

Cette affaire tombe au plus mal pour Samsung, alors que le nouveau lancement de la phablette est en cours. Elle a aussi de quoi sérieusement faire réfléchir tous ceux qui étaient intéressés par ce smartphone. Quant au possesseur malheureux du Note7 qui a forcé l’évacuation de l’avion, il utilise maintenant… un iPhone 7.

Source: Source