Le gouvernement allemand demande à Tesla de ne plus utiliser le terme « autopilot » ou « pilotage automatique » dans ses publicités vantant les mérites de ses voitures électriques.

autopilot-tesla-allemagne-publicite

Tesla va devoir faire preuve d’imagination pour évoquer les fonctionnalités d’assistance à la conduite de ses voitures autonomes. Les autorités allemandes demandent au constructeur américain dirigé par Elon Musk de ne plus employer les termes « autopilot » et/ou « pilotage automatique » dans les publicités diffusées dans le pays et laissant suggérer que l’attention des conducteurs n’est pas nécessaire sur la route, rapporte Reuters.

« Assistance à la conduite » plutôt que « pilotage automatique »

En effet, même si d’importants progrès ont été réalisés ces dernières années, les voitures autonomes telles qu’on les imagine ou comme telles qu’elles nous sont montrées dans les films de science-fiction (de Demolition Man, i Robot à Total Recall en passant par Minority Report) ne sont pas encore prêtes à brûler l’asphalte.

Le ministre des Transports allemand, Alexander Dobrindt, a envoyé une lettre à Telsa vendredi dernier suggérant que le terme « autopilot » était mensonger en ce qu’il portait à confusion et pouvait tromper le consommateur. Cette lettre a pour vocation « d’éviter tout malentendu et les attentes erronées des consommateurs », rapporte le journal allemand Bild. Les autorités lui demandent donc de privilégier le terme « assistance à la conduite », utilisé par le constructeur pour décrire sa fonctionnalité.

tesla-autopilot-allemagne-publicite

Un porte-parole du ministère a confirmé la demande formulée par l’autorité fédérale des transports motorisés (KBA).

Une intelligence artificielle sous haute surveillance

Quelques jours plus tôt, le KBA avertissait les propriétaires de Tesla que cette fonctionnalité n’était qu’un outil d’assistance à la conduite et ne les dispensait pas d’être vigilants sur la route. Ce que Tesla a toujours soutenu, rappelant à Reuters que son intelligence artificielle (l’autopilote donc) est conçue pour fournir « un niveau de sécurité supplémentaire par rapport à la conduite purement manuelle ».

L’autopilote de Tesla est l’objet de toutes les attentions depuis qu’un pilote d’une Tesla Model S est mort sur la route de Floride lors d’une collision avec un camion alors qu’il testait cette fonctionnalité.

Source