Les voitures électriques américaines seront bientôt obligées de faire du bruit à faible vitesse

Automobile

Par Gaël Weiss le

D’ici 2019, les voitures électriques et hybrides vendues aux États-Unis auront pour obligation d’émettre un son d’avertissement quand elle roule à moins de 30 km/h (ou 19 m/h). Une mesure destinée à améliorer la sécurité des personnes malvoyantes et des cyclistes. Une initiative qui existe également en Europe.

Tesla Model S electric car at Union Square, San Francisco
Une Tesla Model S (crédit image : mariordo59)

D’ici le 1er septembre 2019, les voitures électriques ou hybrides américaines auront l’obligation d’embarquer un avertisseur sonore qui s’activera lorsque les véhicules rouleront à moins de 30 km/h, ou 19 miles par heure. Le but est de réduire au maximum les quelques 2 400 accidents causés chaque année par ces véhicules silencieux sur des piétons. L’agence fédérale de sécurité routière américaine, derrière cette décision, n’a toutefois pas précisé comment se présenteront ces avertisseurs sonores, ni quels bruits ils émettront.

Au-delà de 30 km/h, la sécurité routière américaine considère qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’un avertisseur sonore, le vent et le bruit des pneus de la voiture générant suffisamment de bruit pour être repérée facilement. Le but de cette mesure n’est pas seulement à destination des piétons ou des cyclistes, mais surtout des personnes malvoyantes ou aveugles.

L’Europe réfléchit également à rendre les voitures électriques plus facilement reconnaissables

Comme le rappelle Numerama, l’Europe travaille également sur des avertisseurs sonores à destination des véhicules silencieux depuis quelques années. C’est le cas, par exemple, avec le projet eVADER qui étudie le sujet depuis 2011 et qui dispose déjà d’une « bande-son » que l’on pourra retrouver sur des voitures européennes. Et comme vous pouvez le constater, ce bruit a un petit air de véhicule du futur.

Source: Source