En perdant son téléphone dans un lac, ce propriétaire américain ne pensait pas le revoir plus d’un an après, complètement fonctionnel.

iphone-4-lac

En mars 2015, Michael Guntrum, un habitant de la ville de Knox, en Pennsylvanie, est parti pêcher avec ses copains sur un lac gelé. Au bout d’un moment, sa canne commence à s’agiter. Naturellement, il se lève pour tenter de remonter sa prise. Sauf qu’il oublie que son iPhone 4 est posé sur ses genoux. Le téléphone glisse, tombe dans le trou découpé dans la glace et termine au fond de l’eau. Mais pourquoi vous raconter cette histoire, somme toute banale ?

C’est que le smartphone a été retrouvé en octobre dernier par un chasseur de trésor un brin chanceux. En effet, le lac étant vide depuis septembre 2015, suite à une défaillance sur son barrage, Daniel Kalgren a pu parcourir le fond du bassin avec son détecteur de métal. Interrogé par Buzzfeed, il explique qu’il voulait trouver «ce que les gens avaient fait tomber depuis leur canot». Il tombe alors sur l’iPhone de Michael, enterré sous 15 centimètres de vase et de boue.

Like a true survivor

Après deux jours de nettoyage, il parvient à allumer le téléphone qui ne présente aucun problème. «J’ai trouvé le numéro de son ancien propriétaire», continue Daniel. «Il est au courant que je l’ai retrouvé, je vais bientôt le lui envoyer.»

Mais comment cet iPhone 4 a pu survivre un an dans de telles conditions ? L’appareil était protégé par une coque rigide Otterbox. De même, selon un représentant d’Apple, ce n’est pas la première fois qu’un téléphone de la marque à la pomme survit à un traitement extrême. «Nous sommes toujours impressionnés par toutes les histoires d’iPhone ‘survivants’ que nous rapportent nos clients», a-t-il confié.

iphone-4-lac-1

Quant à l’iPhone 4, si les appareils de cette catégorie ne sont plus pris en charge par Apple depuis le 31 octobre 2016, son avenir est déjà tracé. «Ma mère a besoin d’un téléphone, je vais le lui donner», annonce Michael.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction