Le changement de locataire à la Maison-Blanche ne rassure pas le fondateur d’Internet Archive. À tel point qu’il a décidé de migrer toutes les données accumulées au Canada, afin de préserver la liberté du site et son intégrité.

donald-trump

S’il ne devient officiellement le 45e président des États-Unis que le 20 janvier prochain, l’élection de Donald Trump à la tête de la première puissance mondiale continue d’en effrayer plus d’un. A commencer par Brewester Kahle, fondateur d’Internet Archive. Comme son nom l’indique, ce site compile et répertorie tout ce qui passe sur le net.

E-archiviste

À ce jour, les Archives d’Internet ont sauvegardé plus de 279 milliards de pages web, 11 millions de textes ou encore 10 000 jeux Amiga. Sauf que l’arrivée prochaine de l’administration Trump pourrait changer la donne. Face à la menace de lois plus restrictives et favorisant la surveillance sur le web, Brewster Kahle a fait savoir sur son blog qu’il comptait déplacer toutes les données sur des serveurs canadiens.

«Le 9 novembre dernier, les États-Unis se sont réveillés avec une nouvelle administration promettant des changements radicaux», écrit le fondateur. «Pour nous cela signifie que nous devons nous préparer à un Internet plus restrictif, que nous devons nous assurer que notre travail reste sûr et accessible à tout moment, être capable de servir au mieux les internautes dans un monde où la surveillance gouvernementale ne va pas disparaître, mais au contraire augmenter».

Time to go back

D’autant qu’Internet Archive conserve également les pages de sites qui n’existent plus, grâce au programme Wayback Machine. «Internet Archive garde Wayback Machine actif, ce dernier conservant 350 millions de pages web chaque semaine, pour que personne ne puisse changer le passé simplement, car il n’existe plus aucune trace d’un site. Le web a besoin d’être archivé, avec la possibilité de consulter le passé», explique Brewster Kahle.

internet-archive

Seul souci, la migration d’une telle quantité de données coûte cher, très cher. Brewster Kahle fait donc appel aux dons pour pouvoir financer l’opération.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction