[Mars] Curiosity découvre une nouvelle preuve d’une présence d’eau massive

Espace

Par Henri le

S’il semble acquis que de l’eau a coulé sur Mars, on ne sait pas vraiment en quelle quantité. Le robot Curiosity continue de nous livrer des réponses.

msl20110526_msl_artist_concept_pia14165-full

Mars continue de livrer ses secrets, et pas des moindres. La NASA vient de publier un rapport très intéressant mentionnant une découverte majeure sur la planète rouge. Le robot Curiosity y a en effet découvert du bore, un élément que l’on n’avait pour l’instant jamais répertorié sur la surface martienne.

Un sacré indice

Il est pourtant bien connu et répandu sur la planète Terre. Il abonde dans les endroits où de très grandes quantités d’eau se sont évaporées. C’est lors d’un déplacement en direction du Mont Sharp que le rover est tombé sur différentes sortes de minéraux qui ont attiré l’attention des scientifiques. Une fois analysés, ils ont permis de mieux comprendre le (très probable) mouvement des eaux souterraines, notamment dans le bassin sédimentaire du cratère de Gale.

Le trajet de Curiosity / Crédit : NASA
Le trajet de Curiosity / Crédit : NASA

L’eau, c’est la vie ?

Il semblerait que le site en question ait pu être un gigantesque lac il y a plus de 3,5 milliards d’années. La présence de bore abonde dans ce sens, et prouverait une nouvelle fois que l’eau a afflué sur ces terres. En s’évaporant, cette dernière aurait laissé de larges quantités de cet élément, par la suite recouvert par la poussière. C’est d’autant plus troublant qu’on en a retrouvé en quantité dans les nombreuses fissures du cratère, qui composaient jadis un important réseau vers de grandes nappes d’eau sous-terraine.

2016-12-15-2

Une découverte qui laisse entendre une nouvelle fois que la vie a pu proliférer dans cette région, notamment au niveau bactérien. Le robot va d’ailleurs continuer à arpenter la zone et son environnement pendant un petit moment. Quand on vous dit que les projets spatiaux servent à quelque chose !