Elon Musk va créer son propre Hyperloop

Sur le web

Par Olivier le

En 2013, Elon Musk dévoilait dans un livre blanc sa vision d’un transport en commun très rapide, l’Hyperloop. À l’époque, il n’envisageait pas de se lancer, laissant l’idée à d’autres.

Depuis, plusieurs start-ups se sont emparées de ce concept et l’ont développé à un point tel qu’un essai grandeur nature a été réalisé avec succès dans le désert du Nevada. Dans le monde entier, des villes ont signé des accords avec certaines de ces entreprises pour mettre en place des lignes Hyperloop entre leurs villes. Bref, ce qui n’était qu’une idée un peu vague est devenue réalité.

Selon Bloomberg, Elon Musk — qui n’est jamais resté très loin de tous ces projets — a désormais bel et bien la volonté de créer son propre Hyperloop, à commencer par une ligne connectant New York à Washington DC à très haute vitesse. La nouvelle a été confirmée par la nouvelle entreprise de Musk, la Boring Company, qui s’occupe de creuser des tunnels pour y faire circuler plus rapidement des voitures. La société veut « accélérer le développement de la technologie [Hyperloop] le plus rapidement possible ».

Une concurrence difficile à vivre

Voilà un concurrent de poids pour les start-ups qui se sont lancées à l’assaut de ce marché. On en compte au moins quatre, plus ou moins avancées dans leur développement : Hyperloop One, Hyperloop Transportation Technologies, Arrivo et TransPod. Toutefois, dans le communiqué, on peut lire qu’Elon Musk a l’intention « d’encourager et de supporter » quiconque voudrait construire un Hyperloop. La marque est détenue par SpaceX, qui appartient aussi à l’entrepreneur hyperactif : ces entreprises ne peuvent pas faire n’importe quoi au risque de perdre la possibilité d’exploiter cette marque.

Le mois dernier, Musk avait annoncé sur Twitter qu’il avait reçu un feu vert « informel » pour construire son premier Hyperloop reliant New York à la capitale américaine, une autorisation qui proviendrait directement de la Maison Blanche (le milliardaire a été un des conseillers de Donald Trump). Rien de concret n’a encore été mis sur pied, mais on peut penser que Boring Company pourrait s’occuper de creuser les tunnels dans lesquelles fileront l’Hyperloop de Musk.

Source: Source