La NASA et Uber collaborent afin de concevoir des taxis volants

Robots

Par Auré le

Baptisé UberAir, la NASA et le spécialiste du covoiturage commencent à collaborer autour de la conception d’une flotte de taxis volants. Le premier vol étant prévu pour 2020, le lancement commercial de ces véhicules devrait se faire à partir de 2023.

Les premières villes à pouvoir en bénéficier seront la métropole californienne, Dallas Fort-Worth au Texas ainsi que Dubaï dans les Émirats arabes unis. Uber promet des véhicules économes, dans un premier temps pilotés par de véritables chauffeurs avant de devenir des taxis volants parfaitement autonomes.

Un système de contrôle du trafic aérien à basse altitude devrait également être mis en place afin de garantir le bon fonctionnement et la sécurité des taxis. Une fois leur fiabilité démontrée, un tel système devrait permettre d’effectuer le trajet entre l’aéroport de Los Angeles et la salle de spectacles Staples Center en 27 minutes, soit trois fois plus rapidement qu’en voiture, explique l’un des responsables du projet. De quoi désengorger les trafics routiers californiens et texans, extrêmement denses.

Décollage et rechargement depuis le toit d’un immeuble

Pour décoller, des vertiports devraient être installés au sommet des immeubles. Plus silencieux et économes que les hélicoptères explique Uber, un trajet UberAir devrait se commander aussi facilement qu’un UberX. Démonstration dans la vidéo ci-dessous.


Source: Source