Samsung officialise enfin les Galaxy A8, avec des prix à la hausse

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Après avoir fuité de façon conséquente sur YouTube ces dernières semaines, Samsung s’est enfin décidé à officialiser ses Galaxy A8 et A8+. Et comme on s’y attendait, il s’agit de véritables Galaxy S8 Light, des appareils dotés d’un grand écran AMOLED et d’une fiche technique très honorable. Une transformation de la gamme qui se paye, puisque les prix des deux appareils ont considérablement augmenté par rapport aux Galaxy A5 de 2017.

Des Galaxy S8 Light

Samsung aurait donc bien décidé de mettre un terme à ses Galaxy A3 et A5 et passe désormais aux Galaxy A8 et A8+. Cette année, ces smartphones de milieu de gamme voient leurs caractéristiques techniques faire un bond en avant. Principale nouveauté sur ces deux appareils : l’apparition d’écran Infinity display, des écrans au ratio 18:9:5, qui occupent une grande partie de la façade des téléphones. Le Galaxy A8 dispose ainsi d’un affichage conséquent de 5,6 pouces tandis que le Galaxy A8+ a droit à un écran de 6 pouces. Ces écrans sont de définition Full HD+ (1080 × 2220 pixels).

Comme pour le Galaxy S8 de 2017, leurs dimensions sont toutefois contenues. Le Galaxy A8 fait 149,2 × 70,6 × 8,4 mm pour 172 grammes et le Galaxy A8+ 159,9 × 75,7 × 8,3 mm pour 191 grammes. Si dans les grandes lignes, les Galaxy A8 s’inspirent beaucoup du Galaxy S8 (grand écran, coque en verre au dos), Samsung a réalisé quelques ajustements de design. À commencer par l’écran, qui n’est pas incurvé sur les côtés, mais reste « plat ». Le capteur d’empreintes digitales, ensuite, a été centré et se situe désormais sous le capteur photo. Enfin, des yeux attentifs remarqueront que ces Galaxy A8 ne disposent que de deux boutons physiques (réglage du son et mise en marche). Ce qui signifie que le bouton Bixby a disparu ! Une bonne nouvelle.

Un double capteur photo en façade

Sous le capot, se trouve une fiche technique de milieu de gamme. Samsung indique que les deux appareils embarquent un SoC à huit cœurs comprenant deux cœurs hautes performances à 2,2 GHz et six cœurs basse performance à 1,6 GHz. Il s’agit très probablement d’un Exynos 7885. Ce dernier est accompagné de 4 Go de RAM et de 32 ou 64 Go de mémoire interne pour le Galaxy A8 et 4 ou 6 Go de RAM et 32 ou 64 Go de mémoire interne pour le Galaxy A8+. Cette mémoire est d’ailleurs extensible à l’aide d’une carte microSD, jusqu’à 256 Go. Enfin, la capacité des batteries s’élève à 3000 mAh pour le A8 et 3500 mAh pour le A8+. Ce qui peut sembler un peu juste, mais historiquement, les Galaxy A des années précédentes se sont toujours révélés être des champions de l’autonomie.

C’est surtout au niveau des appareils photo que Samsung semble avoir fait un effort. Les Galaxy A8 disposent ainsi bien d’un double capteur photo… Mais ce dernier est situé en façade, pour les selfies. Il s’agit d’un module comprenant un capteur de 16 + 8 MP (ouverture f/1.9), qui permet de réaliser des modes portraits, avec un effet de flou dans l’arrière-plan. Le capteur dorsal, quant à lui est un capteur de 16 MP (ouverture f/1.7) qui, selon Samsung, brille en basse luminosité.

Le reste de la fiche technique est classique. Connectique USB Type-C, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0, support de la charge rapide, NFC… Tout ce que l’on peut attendre d’un appareil de milieu de gamme est bien présent. Seule déception : les Galaxy A8 et A8+ sont installés sous Android 7.1.1 Nougat. Et ce alors qu’Android 8.0 Oreo va maintenant sur ses 6 mois. Un choix difficilement compréhensible de la part de Samsung.

Un prix à la hausse, proche de 500 et 600 euros

Dans son article d’annonce, le constructeur coréen se contente d’indiquer que ses deux nouveaux téléphones seront lancés dans le monde durant le mois de janvier 2018, sans donner de prix officiel. Mais le site SamMobile – toujours parfaitement renseigné – indique de son côté que le prix de lancement des deux appareils sera de 499 euros pour le Galaxy A8 et de 599 euros pour le Galaxy A8+. Des tarifs bien plus élevés que pour le Galaxy A5 (429 euros lors de son lancement au début de 2017) ou le Galaxy A3 (329 euros), qui place ces deux appareils à la limite du haut de gamme.

Sur ces créneaux tarifaires, Samsung aura fort à faire en 2018. Déjà deux concurrents sérieux avec l’excellent OnePlus 5T (499 euros) ou le futur et prometteur Honor View 10, également vendu sous la barre des 500 euros dès janvier prochain.